× Home

Déployer de l'énergie et cultiver sa marque de fabrique

PIZZOLITTO MOTOCULTURE + PZF DESIGN - EURL

Activités : Vente et réparation de matériels d’espaces verts de cycles et cyclomoteurs - Atelier de création et de préparation de motos

Nègrepelisse – Zone d’activité Nafine

Dirigeant : Frédéric Pizzolitto

Date de création : 2005

Salarié.e.s : 3 

 

En Midi-Quercy, la grande majorité des entreprises sont de petite taille, portées par des dirigeants qui sont au four et au moulin. Concernant Frédéric Pizzolitto, on dirait plutôt de lui qu’il est à l’atelier et au magasin. Son commerce est à Nègrepelisse parce que Frédéric est né sous le clocher, nous dit-il. Un des derniers à avoir vu le jour au village quand celui-ci avait encore une maternité. Bien entendu, ce n’est pas la seule raison de son installation sur ce secteur. Il n’y avait aucun magasin de ce type et il a étudié préalablement ce qui devrait rendre son commerce viable et durable.

Il crée son entreprise avec 7500 € en 2005, et aura besoin de la déplacer sur un site plus approprié que lors de la première installation, pour un agrandissement et une bonne visibilité depuis la route principale. Il ne suffit pas de créer une entreprise, encore faut-il la faire évoluer et développer beaucoup d’énergie pour un bon retour sur investissement. Il faut pouvoir rebondir malgré chaque incident ou événement intervenant dans le parcours de l’entreprise, trouver les solutions les meilleures, redéfinir les objectifs, se donner les moyens de les réaliser et s’y tenir. C’est parfois compliqué, nous dit sa compagne, responsable de la gestion. Pour elle, l’administration, la réglementation, les normes semblent être les mêmes que pour les plus grosses entreprises, alors que les plus petites ont moins la capacité d’absorber le travail qui y est lié.

Plusieurs lignes directrices guident les deux responsables depuis le départ. Ceux-ci considèrent qu’ils auront réussi si la richesse générée par le travail de l’équipe permet de proposer des rémunérations décentes et de payer les charges. Encore plus, si les personnes ont plaisir à venir travailler. Un des avantages à être une petite entreprise est que la relation avec les clients peut être simple. Attention, bienveillance, souci de rendre service sont les indispensables dans la relation que Frédéric entretient avec ses clients.

Particulièrement ingénieux, ils ont choisi de développer deux activités complémentaires. L’une correspondant aux mois d’été, la vente et réparation de matériels de motoculture, l’autre, la création et préparation de motos pouvant s’exercer lorsque la première est en baisse sur les mois d’hiver. Si l’activité motoculture est bien installée et s’adresse à une clientèle locale, l’activité de création moto a mis plus longtemps à émerger et s’adresse à une clientèle d’amateurs souhaitant faire designer leur moto sur mesure. Frédéric faisait de la compétition moto et préparait des motos pour ses copains. Son travail s’est vu reconnaître par la presse spécialisée lors de sa participation à un concours. Chaque préparateur, c’est ainsi que l’on nomme ce métier, a son propre style. Il s’agit de modifier l’esthétique globale de la moto sans intervenir sur la mécanique. Toutes les parties sont revisitées, peuvent être fabriquées comme pièce unique. Il ne fait jamais deux fois la même chose et imagine une nouvelle moto à partir des indications de ses clients. Par exemple, la Twintrack (chaque moto est personnalisée et nommée) a été conçue en inspiration de  ces motos des années 60 couvertes de paillettes, qui roulaient sur les circuits américains.

Tout est bien pensé chez Pizzolitto. Communiquer sur l’activité de préparation moto et se faire reconnaître dans ce milieu a demandé beaucoup d’imagination. Il fallait faire venir des clients de toute la France à Nègrepelisse. L’objectif était de faire descendre les journalistes de la presse spécialisée depuis Paris en leur préparant un road trip en moto, et ils se sont laissé convaincre. La région est attractive et touristique, reconnue par les motards et conducteurs de voitures anciennes pour ses possibilités de circuits. Le deuxième objectif était de réussir à faire la couverture du magazine moto Cafe Racer, et c’est chose faite. Cela tient sûrement au sens de l’hospitalité dont font preuve nos deux responsables. Ils ont créé un site internet sur lequel chaque moto créée fait l’objet d’une histoire retraçant toutes les étapes de transformation.

Le magasin va être réaménagé pour permettre de dissocier les deux activités dans l’espace, sachant que pour la partie préparation moto on est accueilli dans un salon-musée dédié à la moto et aux beaux objets.

Cultiver une marque de fabrique, développer une stratégie et de l’énergie, avoir le sens de l’accueil et du service sont très certainement gages de réussite, et ce pour toutes les entreprises.

Aujourd’hui, 50% de l’emploi salarié est créé dans les TPE PME. Depuis sa création, l’entreprise Pizzolitto est passée de 0 salarié à 3, et un apprenti a été formé.